Je trouve mon Immobilier !
Image default
Home » 5 pensées secrètes des agents immobiliers sur les vendeurs de maisons
Agence immobilière et agent

5 pensées secrètes des agents immobiliers sur les vendeurs de maisons

Si vous vendez une maison avec l’aide d’un agent immobilier – et vous devriez certainement le faire – ce professionnel partagera de nombreux conseils sur la façon de mettre votre maison en forme, de fixer le bon prix et de sceller l’affaire pour le meilleur dollar. Et pourtant, pour toutes les idées que ces pros dispensent joyeusement, il y a quelques choses qu’ils pourraient penser, mais qu’ils gardent pour eux.

Si cela vous démange d’apprendre le monologue intérieur qu’ils vous cachent poliment, nous avons obtenu le scoop d’agents immobiliers qui étaient prêts à cracher le morceau.

1. « Vous insistez sur le fait que votre maison vaut comment beaucoup ? Soyez réaliste ! »

Premières choses d’abord : À un moment ou à un autre, tous les agents immobiliers rencontreront des clients qui surestiment grossièrement la valeur de leur maison et qui restent sur leurs positions face à tous les arguments raisonnables du contraire.

Sûr, les agents essaieront de faire voir la lumière à ces clients. Mais s’ils sont vraiment inflexibles, les agents n’auront peut-être pas d’autre choix que de baisser les bras et de laisser ces clients apprendre à leurs dépens que le marché ne mordra pas.

Un agent immobilier offre ce récit édifiant : « Sur une maison que j’ai inscrite, j’ai dit aux vendeurs que le prix devait être de 999 000 euros, pas plus. Les vendeurs ont interrogé de nombreux agents et l’un d’eux a proposé un prix de vente de 1,1 million d’euros. Les vendeurs m’ont engagé et m’ont supplié d’inscrire leur maison à 1,1 million d’euros. Je l’ai fait. La maison est restée en suspens pendant six mois et s’est finalement vendue pour 875 000 euros. C’était une dure leçon apprise. »

Bottom line : assurez-vous d’avoir une estimation réaliste de la valeur de votre maison en branchant votre adresse dans un estimateur de valeur de maison. Gardez à l’esprit que ce n’est qu’un point de départ ; votre agent immobilier devra l’affiner à partir de là. Écoutez le pro !

2. « Votre maison ressemble à une bombe qui a explosé »

Un agent immobilier a vu plus que sa part de maisons en désordre au cours de ses 31 ans de métier.

« Certaines personnes ont tellement de désordre que vous ne pouvez même pas voir de quelle couleur sont les comptoirs ».

Alors que les agents immobiliers diront généralement aux vendeurs de nettoyer et de désencombrer, ils s’abstiendront de partager toute la force de leur répulsion puisque, avouons-le, personne à part notre propre mère n’est aussi honnête. Pourtant, bien que vous puissiez faire la sourde oreille à maman, l’opinion d’un agent devrait être prise en compte, car elle se traduit par de l’argent.

« Chaque fois que vous remplissez une boîte avec des affaires, imaginez que vous obtenez mille euros de plus pour la maison ».

agent immobilier

3. « Tu peux arrêter de m’appeler autant ? »

« J’ai déjà eu un client qui m’appelait tous les matins à 5 h 30 », raconte un agent immobilier. Heureusement, « je suis une lève-tôt. Mais je lui ai dit : « Si je dors trop, tu es mon réveil ».

Considérez cela comme un euphémisme pour dire que si certains agents sont d’accord avec les appels à des heures indues ou les multiples contrôles tout au long de la journée, ils peuvent aussi être perturbateurs et, s’ils sont excessifs, inconsidérés de leur temps.

« Le vendeur à haute maintenance est le fléau de notre existence », ajoutant que certains clients n’ont aucun scrupule à appeler « trois, quatre, voire cinq fois par jour. » C’est correct si vous avez des affaires urgentes à discuter, mais si vous vous contentez de garder des onglets, c’est exagéré.

« Plus vous monopolisez mon temps, moins j’en ai pour promouvoir votre propriété et vous trouver un acheteur ».

Si vous voulez être mis à jour une fois par jour (ce qui est raisonnable), il suffit de le transmettre à votre agent – et de lui laisser l’espace nécessaire pour faire son travail.

4. « Ne tirez pas sur le messager »

Une partie du travail de votre agent consiste à partager les commentaires des acheteurs, peu importe s’ils sont positifs ou négatifs. Malheureusement, certains vendeurs ne sont pas réceptifs à la critique.

Il y a des vendeurs qui blâment parfois les acheteurs pour leur comportement.

« Les vendeurs blâment parfois leur agent si la maison ne se montre pas bien ».

Naturellement, il peut être difficile d’entendre des commentaires négatifs sur votre endroit, mais « vous ne pouvez pas réparer quelque chose si vous ne savez pas que c’est cassé ». « Soyez reconnaissant si votre agent est assez fort pour vous donner des commentaires. »

5. « Arrêtez de saboter votre propre vente ! »

Si vous êtes sérieux au sujet de la vente de votre maison, ne faites pas de choses qui vont miner la vente, comme rester dans le coin pour les visites libres, refuser les demandes de visite ou attirer l’attention sur les réparations nécessaires (par exemple, « Nous avons toujours voulu réparer cela, mais… »).

Tout agent digne de ce nom se fera un plaisir de vous éduquer sur la meilleure étiquette de vente, mais en cas de doute, demandez. Et écoutez.

Articles connexes

Agence immobilière : comment trouver la bonne pour vendre un château ?

Louise Cousinau

10 choses à attendre de votre agent immobilier lors de l’achat d’une maison

Kassandra Poissaut

7 choses que les acheteurs font, mais que les agents immobiliers détestent

Kassandra Poissaut

Laissez un commentaire