Je trouve mon Immobilier !
Image default
Home » Franchise en assurance habitation : bien comprendre cette notion
Assurance habitation

Franchise en assurance habitation : bien comprendre cette notion

L’assurance habitation est un sujet complexe que vous devez comprendre. Les détails des contrats peuvent parfois être déroutants, surtout lorsque l’on aborde le sujet des franchises. Pourtant, cette notion est essentielle pour déterminer le montant de votre indemnisation en cas de sinistre. Dans cet article, nous vous proposons de décortiquer cette notion et de vous aider à comprendre comment fonctionne une franchise en assurance habitation.

Qu’est-ce qu’une franchise en assurance habitation ?

La franchise est un élément incontournable dans un contrat d’assurance. Elle représente le montant à la charge de l’assuré en cas de sinistre. C’est une part des dommages que vous devez payer de votre poche avant que l’assureur ne commence à indemniser. Cette franchise peut être exprimée en euros, en pourcentage du montant du sinistre, ou encore comme une durée pendant laquelle l’assurance ne joue pas.

Par exemple, si votre franchise est de 200 euros et que le sinistre est évalué à 1000 euros, votre assureur déduira 200 euros de l’indemnisation. Vous recevrez donc 800 euros.

Les différents types de franchises en assurance habitation

Il existe plusieurs types de franchises en assurance habitation, chacune ayant ses propres spécificités. Comprendre ces différences est essentiel pour savoir à quoi vous attendre en cas de sinistre.

La franchise absolue

La franchise absolue est un montant fixe défini dans le contrat d’assurance. Peu importe le montant du sinistre, cette somme sera toujours déduite de l’indemnisation. Par exemple, si votre franchise est de 300 euros, ce montant sera déduit de l’indemnisation, quel que soit le montant du sinistre.

La franchise relative

La franchise relative est un montant fixe, comme la franchise absolue, mais avec une particularité : si le montant du sinistre est inférieur à la franchise, l’assureur ne verse aucune indemnisation. Par exemple, si votre franchise est de 400 euros et que le sinistre est évalué à 350 euros, vous ne recevrez aucune indemnisation.

La franchise proportionnelle

La franchise proportionnelle est définie comme un pourcentage du montant du sinistre. Par exemple, si votre franchise est de 10% et que le sinistre est évalué à 2000 euros, la franchise s’élèvera à 200 euros.

A lire :   Inondations, incendies : l'assurance dont les propriétaires ont besoin !

Franchise assurance habitation

Particularités de la franchise en assurance habitation

En matière d’assurance habitation, certaines particularités peuvent être notées concernant la franchise.

La franchise en cas de catastrophe naturelle

En cas de catastrophe naturelle, une franchise légale est appliquée. Cette franchise est fixée par l’État et est la même pour tous les contrats d’assurance habitation. Elle est actuellement de 380 euros pour les dommages aux biens.

La vétusté

La vétusté est une notion qui intervient dans le calcul de l’indemnisation. Elle tient compte de l’usure du bien endommagé. L’assureur déduira alors du montant de l’indemnisation un pourcentage correspondant à la vétusté du bien. Il existe des grilles de vétusté qui permettent de déterminer ce pourcentage.

Pourquoi existe-t-il une franchise en assurance habitation ?

La franchise en assurance habitation a pour but de responsabiliser l’assuré. En effet, si l’indemnisation était totale, certains pourraient être tentés d’abuser des garanties offertes par l’assurance. De plus, cela permet à l’assureur de limiter le nombre de petits sinistres à gérer, qui sont souvent coûteux en gestion.

Bien comprendre la notion de franchise en assurance habitation est essentiel pour connaître précisément le montant dont vous disposerez en cas de sinistre. C’est un élément clé dans le choix de votre contrat d’assurance et doit être attentivement étudié. N’hésitez pas à demander des explications à votre assureur pour être sûr de choisir le contrat le plus adapté à vos besoins.

Articles connexes

Inondations, incendies : l’assurance dont les propriétaires ont besoin !

Albin Latreille

Comment réduire vos coûts d’assurance loyers impayés ?

Louise Cousinau

Comment économiser sur le prix de votre assurance propriétaire non-occupant ?

Erwan Cantinet de Saut

Laissez un commentaire