Je trouve mon Immobilier !
Image default
Home » Toutes les aides pour changer de chauffage en 2022
Conseil en immobilier

Toutes les aides pour changer de chauffage en 2022

Outre le respect de l’environnement, il est possible de réaliser une économie d’énergie avec un système de chauffage performant. Si vous sentez que votre maison dépense beaucoup d’énergie, vous devez opter pour le remplacement de votre appareil de chauffage en un système plus performant. Pour encourager les foyers français à se tourner vers une rénovation énergétique, le gouvernement français a mis en place de nombreux dispositifs d’aides. Pour pouvoir profiter de ces aides, il est nécessaire de suivre une procédure. L’octroi de ces aides dépend également des conditions en rapport avec le type de logement ou le revenu du ménage.

Le dispositif MaPrimeRénov’

L’aide pour le remplacement du système de chauffage a été initialement représenté par le CITE ou Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique. L’état a ensuite supprimé ce dispositif et l’a remplacé par MaPrimeRénov’.  En 2020, seuls les ménages les plus modestes ont pu profiter de cette aide. Mais en 2021, l’état a décidé que la subvention était désormais accessible à tous les types de ménages. Seulement, le montant varie en fonction de leur catégorie de revenus.

En réalité, MaPrimeRénov’ est un financement octroyé dans le cadre d’une rénovation énergétique faisant intervenir plusieurs types de travaux. Le remplacement du système de chauffage n’est qu’une partie de la rénovation.

Les changements pour l’année 2022

Pour cette année, on peut noter 4 changements notables dans les conditions d’éligibilité. Si auparavant, l’ancienneté du logement était de 2 ans, le logement doit actuellement avoir une ancienneté de 15 ans au minimum.  Ensuite, le propriétaire doit afficher une durée minimale d’occupation de 8 mois par an au lieu de 6. Il doit également s’engager à occuper son logement à titre de résidence principale durant au moins 1 an.  Enfin, les travaux doivent être réalisés dans un délai de 2 ans.

Les travaux éligibles aux aides de MaPrimeRénov’

Les travaux éligibles au dispositif MaPrimeRénov’ sont entre autres l’installation des chaudières à très haute performance énergétique à part la chaudière au fioul.

La prime prend également en charge l’installation d’un système de chauffage ou de production d’eau chaude qui utilise la biomasse. Il en est de même pour l’installation d’un système solaire thermique et d’une pompe à chaleur.  Si vous voulez raccorder votre logement à un réseau de chaleur alimenté principalement par des énergies renouvelables ou de récupération, vous pouvez prétendre à cette aide. Enfin, la dépose d’une cuve à fioul est aussi financée.

Le montant de la prime

Pour connaître le montant de la prime, il est nécessaire d’introduire une demande. En attendant, vous pouvez vous référer à la catégorie de vos revenus ainsi qu’à l’économie d’énergie apportée par la réalisation des travaux pour avoir un aperçu du montant. Les 4 catégories de revenus sont très modestes, modestes, intermédiaires et supérieurs.  Pour cette année, l’installation d’une chaudière biomasse, d’un système utilisant le solaire thermique et d’une pompe à chaleur bénéficie d’une prime de 1 000 euros. La totalité de l’aide peut atteindre 11 000 euros au total.

Les conditions d’éligibilité

La première condition est d’être propriétaire du logement qui a été construit depuis plus de 15 ans. Pour le remplacement d’une chaudière au fioul, le logement peut afficher 2 ans d’existence.  Ensuite, les travaux doivent être réalisés par un artisan qui a été certifié RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement.

aides chauffage

Le coup de pouce économie d’énergie

Le coup de pouce énergie fait partie des dispositifs mis en place pour changer de chauffage. Vous pouvez en profiter jusqu’au 31 décembre 2026. Il n’est par contre accessible que pour certains systèmes de chauffage. Son avantage, c’est que vous pouvez le cumuler avec le dispositif MaPrimeRénov’  et Eco Prêt à Taux Zéro.

Le montant de la prime

Comme MaPrimeRénov’, le montant de la prime pour le coup de pouce économie d’énergie va dépendre de la catégorie de revenu du foyer. Le choix de système de chauffage avec lequel vous allez remplacer votre système actuel compte également.  Pour avoir un soupçon d’idée sur le montant de la prime, prenons l’exemple d’un ménage au revenu modeste. Le remplacement par une chaudière biomasse performante bénéficie d’une prime de 4 000 euros alors qu’une chaudière au bois très performant ne profite que de 800 euros. Puis, la prime pour l’installation d’une pompe à chaleur ou d’un système solaire combiné est aussi de 4 000 euros. Enfin, le raccordement à un réseau de chaleur alimenté par des énergies renouvelables ou de récupération peut prétendre à une aide de 700 euros.

Les conditions d’éligibilité

La prime coup de pouce est accessible à tous les types de ménage. Le logement doit seulement avoir une ancienneté de plus de deux ans. La réalisation des travaux par un professionnel RGE est toujours de rigueur. Le coup de pouce économie d’énergie n’est disponible qu’auprès des entreprises signataires de la charte. Le plus souvent, les entreprises concernées sont les fournisseurs d’énergie.

L’Eco-prêt à taux zéro

Le financement de vos travaux de rénovation peut aussi être par l’intermédiaire d’un prêt. Sa particularité, c’est que le taux de celui-ci est nul. Ce qui signifie que vous allez rendre la somme que vous avez empruntée.

Les travaux éligibles au prêt

Le prêt est accessible à de nombreux travaux en rapport avec l’isolation. Ceux qui concernent le chauffage et l’eau chaude sanitaire sont au nombre de 4. L’installation, la régulation ou le remplacement de votre système en un autre plus performant peuvent donc être financés. L’utilisation d’une source d’énergie renouvelable peut également obtenir ce type de prêt.

Le montant du prêt

Le montant maximum pour la réalisation d’une action est de 15 000 euros. Si vous voulez seulement remplacer vos fenêtres, vous n’aurez droit qu’à 7 000 euros. Pour 2 actions, vous pouvez aller jusqu’à 25 000 euros alors que pour 3 actions ou plus, vous pouvez prétendre à un maximum de 50 000 euros.

Les conditions d’éligibilité

L’Eco-prêt à taux zéro n’impose aucune conditions de ressources. La construction de la maison doit cependant être achevée depuis plus de 2 ans. Enfin, le remboursement doit être réalisé dans un délai de 20 ans.

Le taux de TVA réduit

Le taux de TVA pour les travaux de rénovation énergétique dans les logements de particuliers est de 5,5% alors que le taux normal est de 20%. Comme conditions d’éligibilité, les bâtiments concernés doivent être une habitation principale. La construction doit être effectuée depuis plus de deux ans. Même si vous n’êtes pas obligé de faire appel à un artisan professionnel RGE, il est tout de même recommandé de les appeler.

Les aides locales

À part ces principales aides, vous pourrez bénéficier des aides octroyées par les collectivités locales telles que la commune, le département ou la région. Pour avoir ces subventions, vous devez suivre certaines conditions. Cela pourra concerner votre catégorie de revenus, le type de votre logement et son année de construction. Il y a notamment le Fonds Air Bois qui est disponible dans 11 communes de la France. Le montant de l’aide peut aller jusqu’à 3 000 euros pour le changement d’un système de chauffage.

Articles connexes

5 conseils extraordinaires pour vendre une maison ou un bien unique

Kassandra Poissaut

Doit-on déclarer une terrasse aux impôts ?

Kassandra Poissaut

14 conseils pour la vente d’une petite maison

Constance Truchron

Laissez un commentaire