Je trouve mon Immobilier !
Image default
Home » Comment calculer une surface d’un appartement
Logiciel et outil immobilier

Comment calculer une surface d’un appartement

Vous êtes un professionnel de l’immobilier ou un particulier souhaitant acquérir ou vendre un bien immobilier, et vous devez connaître la surface exacte de l’appartement. Dans cet article, nous allons détailler les différentes étapes pour calculer avec précision la surface de votre appartement. Nous aborderons les méthodes de mesure, les erreurs courantes à éviter et les règles légales à respecter.

Les différentes méthodes de mesure

Il existe plusieurs méthodes pour mesurer la surface d’un appartement. Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients. Nous en avons sélectionné trois qui sont largement utilisées et reconnues pour leur fiabilité.

La méthode classique à l’aide d’un mètre ruban

La méthode la plus simple et la plus accessible consiste à utiliser un mètre ruban pour prendre les mesures de chaque pièce et surface de votre appartement. Mesurez la longueur et la largeur de chaque pièce et notez ces mesures sur un plan ou un fichier Excel. Une fois toutes les mesures prises, faites le calcul de chaque surface en multipliant la longueur par la largeur. Enfin, additionnez toutes les surfaces obtenues pour obtenir la surface totale de l’appartement.

Avantages : méthode facile, peu coûteuse et ne nécessite aucune compétence particulière.

Inconvénients : risque d’erreurs de mesure, fastidieux et manque de précision pour les surfaces atypiques.

La méthode du télémètre laser

Le télémètre laser est un instrument de mesure électronique permettant de calculer des distances avec une grande précision. Pour mesurer la surface d’une pièce, placez-vous dans un coin et visez le coin opposé. Le télémètre affiche alors la distance mesurée. Répétez cette opération pour chaque côté de chaque pièce et notez ces mesures. Comme pour la méthode précédente, faites le calcul de chaque surface et additionnez-les pour obtenir la surface totale de l’appartement.

Avantages : méthode rapide, précise et permet de mesurer des distances importantes avec facilité.

Inconvénients : nécessite l’achat d’un télémètre laser, peut être moins précis pour les surfaces atypiques et les éléments encombrants.

La méthode du plan numérique

La méthode du plan numérique consiste à utiliser un logiciel ou une application de modélisation en 3D pour dessiner un plan précis de votre appartement. Vous pouvez utiliser des outils gratuits disponibles en ligne, tels que Sketchup ou Sweet Home 3D, ou utiliser des applications dédiées sur votre smartphone. Une fois le plan réalisé, le logiciel ou l’application calcule automatiquement la surface de chaque pièce et l’additionne pour donner la surface totale de l’appartement.

A lire :   Quels sont les sites comme Booking ?

Avantages : méthode précise, rapide et permet une visualisation en 3D de l’appartement.

Inconvénients : nécessite des compétences en modélisation 3D et/ou en dessin, peut être fastidieux pour les surfaces atypiques.

Les erreurs courantes à éviter

Lors du calcul de la surface d’un appartement, certaines erreurs sont souvent commises. Voici quelques conseils pour les éviter et obtenir une mesure fiable.

Prendre en compte les surfaces non habitables

Lors du calcul de la surface, il est important de ne pas compter les surfaces non habitables, telles que les balcons, terrasses, caves, greniers non aménagés, garages, etc. Seules les surfaces habitables doivent être prises en compte.

Oublier les espaces de circulation

Les couloirs, escaliers et autres espaces de circulation doivent être inclus dans le calcul de la surface habitable de l’appartement, car ils font partie intégrante de la surface totale.

Négliger les surfaces atypiques

Les surfaces atypiques, telles que les sous-pentes, mezzanines ou encore les pièces arrondies, doivent être prises en compte dans le calcul de la surface habitable. Il est important de bien mesurer ces surfaces pour ne pas sous-estimer ou surestimer la surface totale de l’appartement.

Les règles légales à respecter

Selon la loi, la surface habitable d’un appartement correspond à la surface de plancher construite, après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d’escaliers, gaines, embrasures de portes et de fenêtres. Les pièces de plus de 1,80 mètre de hauteur doivent être incluses, et les pièces de moins de 1,80 mètre de hauteur doivent être exclues.

La surface loi Carrez est une autre mesure légale, qui concerne spécifiquement les appartements en copropriété. Cette mesure exclut les surfaces des balcons, terrasses, caves, garages et greniers non aménagés, ainsi que les surfaces de moins de 1,80 mètre de hauteur.

Il est important de respecter ces règles légales lors du calcul de la surface d’un appartement, car elles peuvent avoir un impact sur la valeur du bien immobilier et sur les droits et obligations des propriétaires.

Pour calculer avec précision la surface d’un appartement, plusieurs méthodes peuvent être utilisées, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients. Il est essentiel de prendre en compte les surfaces habitables, d’éviter les erreurs courantes et de respecter les règles légales en vigueur. En suivant ces conseils, vous disposerez d’une mesure fiable de la surface de votre appartement, qui vous permettra de prendre des décisions éclairées et de protéger vos intérêts dans le cadre de vos transactions immobilières.

A lire :   Micro foncier 2023 : quel est le plafond ?

Articles connexes

Comment faire une analyse du marché locatif pour votre bien d’investissement

Albin Latreille

Micro foncier 2023 : quel est le plafond ?

Comment utiliser un tableau d’amortissement d’un emprunt immobilier

Albin Latreille

Laissez un commentaire