Je trouve mon Immobilier !
Image default
Home » Les bases du prêt immobilier pour les débutants
Banque et financement

Les bases du prêt immobilier pour les débutants

Alors qu’il n’est plus aussi facile que par le passé d’obtenir un prêt immobilier, à cause des augmentations successives des taux d’intérêt que nous avons eu à subir en 2023, il semblerait que le ciel soit en passe de s’éclaircir. Cela pourrait de nouveau inciter les ménages à vouloir investir dans l’achat d’une propriété. Cependant, avant de vous lancer dans la recherche d’un organisme de crédit susceptible de vous proposer la meilleure offre, il vous faut encore maîtriser les bases du prêt immobilier. Voici un petit rappel des éléments que les débutants en la matière devront avoir en tête.

Les bases du prêt immobilier pour les débutants : connaître sa capacité d’emprunt

La première des bases du prêt immobilier que les débutants se doivent de maîtriser concerne la capacité d’emprunt, un critère essentiel. En effet, elle détermine le montant maximal que vous pouvez emprunter auprès d’une banque ou d’un organisme de crédit, en fonction de votre situation financière. Pour l’évaluer, vos interlocuteurs considèreront principalement vos revenus réguliers, y compris les salaires, les revenus locatifs ou les pensions, ainsi que vos dépenses courantes, telles que les loyers, les crédits en cours et les charges familiales. D’autre part, le taux d’endettement est un autre facteur crucial. Il représente le pourcentage de vos revenus nets mensuels consacrés au remboursement de vos dettes, qui engloberont par conséquent votre futur remboursement de prêt immobilier.

En France, la plupart des organismes de prêt fixent le taux d’endettement maximal à 35%. Cela signifie que les mensualités de votre prêt, ajoutées à d’éventuelles autres charges de crédit, ne devraient pas excéder 35% de vos revenus nets. Car si votre taux d’endettement est trop élevé, cela peut indiquer un risque financier pour votre prêteur, ce qui pourrait conduire à un refus de prêt ou à des conditions moins favorables. Pour comprendre facilement les fondamentaux du prêt immobilier , il est toujours plus judicieux d’aborder un acteur qui, à l’instar de MeilleurTaux, sera davantage en mesure de vous expliquer les angles morts du processus. Mais en tout état de cause, sachez qu’il sera donc central de bien gérer vos dettes et de maintenir un taux d’endettement raisonnable avant de demander un prêt immobilier.

Comprendre la notion de taux d’intérêt et les conditions du prêt

Par ailleurs, le taux d’intérêt est un élément qui détermine le coût total d’un prêt immobilier. Quand on est un débutant en termes d’investissement dans la pierre, bien appréhender cette notion représente une base du prêt immobilier à ne négliger sous aucun prétexte. Pour faire simple, ce taux représente le coût du crédit, c’est-à-dire le prix à payer en échange de l’argent prêté. Aussi, un taux d’intérêt plus bas signifie des intérêts moins élevés à rembourser, ce qui peut réduire de manière significative le coût total du prêt. C’est ce coût du crédit logement qui se trouve enfin en baisse en 2024. Il est donc primordial de comparer les offres de plusieurs établissements pour dénicher le meilleur taux.

A lire :   Comment savoir quelle banque propose le meilleur taux pour un crédit immobilier

Il existe deux types principaux de taux d’intérêt : les taux fixes et les taux variables. Un taux fixe reste constant pendant toute la durée du prêt, offrant une prévisibilité des paiements mensuels. À l’inverse, un taux variable, indexé sur un indice de référence, peut fluctuer au cours du temps, impliquant une possible variation à la hausse ou à la baisse des mensualités. Chaque option a ses avantages et ses inconvénients, et le choix dépend de votre profil et de votre tolérance au risque. Outre le taux d’intérêt, il est essentiel de prendre en compte les autres frais liés au prêt. Les frais de dossier, souvent négligés, peuvent ainsi représenter une somme conséquente. De même, certaines offres incluent des pénalités pour remboursement anticipé, qui peuvent être importantes si vous décidez de rembourser le prêt avant son terme.

prêt immobilier

Possédez-vous ou non un apport personnel ?

Enfin, parmi les questions à vous poser lors de l’achat d’une nouvelle maison, celle de l’apport personnel constitue un élément déterminant dans le processus d’obtention d’un prêt immobilier. Il s’agit de la somme d’argent que l’emprunteur peut investir de sa propre poche pour nourrir son projet immobilier. Avoir un apport personnel est souvent perçu comme un signe de fiabilité financière par les organismes de crédit, car cela montre que l’emprunteur est capable d’épargner et de gérer ses finances, et qu’il a mis en place un projet sérieux. Concrètement, l’un des principaux avantages de l’apport personnel est la réduction du montant total à emprunter.

Moins vous empruntez, moins vous payez d’intérêts, ce qui diminue logiquement le coût total du prêt. De plus, un apport substantiel peut diminuer le risque pris par le prêteur. En effet, les débutants doivent savoir que plus le montant emprunté est faible par rapport à la valeur du bien, moins le risque est élevé pour l’interlocuteur en cas de défaut de paiement. Cela peut conduire à des conditions de prêt plus avantageuses, et notamment déboucher sur un taux d’intérêt plus bas. En général, il est recommandé d’avoir un apport personnel d’au moins 10% du prix d’achat du bien. Base du prêt immobilier, cet apport peut provenir de l’épargne personnelle, d’un héritage, d’une donation, ou de la vente d’un autre bien. Au surplus, il pourra également couvrir les frais annexes tels que les frais de notaire, les frais de garantie, ou les frais de dossier.

Articles connexes

Faut-il racheter son crédit immobilier ?

Kassandra Poissaut

Comment faire en sorte que la banque ne puisse jamais prendre sa maison

Albin Latreille

Combien emprunter avec 1900 euros par mois

Constance Truchron

Laissez un commentaire