Je trouve mon Immobilier !
Image default
Home » Investissement locatif : l’importance de l’assurance pour les propriétaires non occupants
Assurance habitation

Investissement locatif : l’importance de l’assurance pour les propriétaires non occupants

Dans la majorité des cas, les personnes qui investissent dans l’immobilier locatif le font sur le long terme. Elles peuvent ainsi en tirer des bénéfices pendant tout le temps que l’immeuble est occupé. Pour garantir cette rentabilité, la meilleure chose à faire consiste à protéger votre investissement. Il est peu probable de prévoir des sinistres, et leurs conséquences peuvent être lourdes. L’idéal serait alors de miser sur une assurance Propriétaire Non Occupant (PNO). Que faut-il savoir à son sujet ?

L’utilité d’une assurance de ce type

Comme vous l’aurez compris, de nombreux risques planent sur la mise en location d’un bien immobilier. La souscription d’une assurance Propriétaire Non Occupant (PNO) offre une protection optimale contre ces divers sinistres qui pourraient survenir. La garantie est valable indépendamment du fait que le logement locatif soit occupé ou pas. La particularité de cette forme d’assurance est qu’elle n’est disponible que pour les biens immobiliers qui ne servent pas de résidence à leur propriétaire.

Leurs typologies sont le plus souvent :

  • Des logements locatifs avec un contrat de bail ;
  • Des logements inoccupés entre deux locations ;
  • Des logements inoccupés sur une longue durée.

Les dommages couverts par cette assurance sont relatifs au locataire, si celui-ci occupe le bien immobilier locatif à ce moment. Les tiers et le voisinage sont également concernés, car ils peuvent être des victimes de ces sinistres. Tout cela fait partie de la responsabilité civile qui incombe au propriétaire. Ce dernier peut d’ailleurs sélectionner le niveau de couverture dont il a besoin, et les dédommagements appropriés. Ainsi, MAAF Assurances propose des contrats de ce type aux profils d’investisseurs suivants :

  • Les personnes physiques ;
  • Les personnes morales comme les SCI ou SARL qui possèdent des biens immobiliers.

Quelles sont les garanties offertes ?


Indépendamment du type d’assurance PNO que vous choisirez, sachez que la responsabilité civile du propriétaire est intégrée comme base. La compagnie d’assurance couvre ainsi les préjudices qui pourraient être causés aux voisins et tiers. Il est également possible que le tort subi par l’occupant soit intégré dans la prise en charge offerte par cette responsabilité civile. Quels sont alors les dommages que prend en compte la couverture minimum offerte ? Il s’agit :

  • Des incendies et explosions ;
  • Des débris de verre ;
  • Des vols et du vandalisme ;
  • Des dégâts des eaux ;
  • Des catastrophes naturelles.
A lire :   Voici comment résilier un contrat assurance auto d'une personne décédée

Les assureurs recommandent aussi à leurs clients de choisir une assurance PNO contre les troubles de jouissance. L’extension de la garantie leur permet ainsi d’être protégés contre les dommages qui peuvent résulter d’un mauvais entretien par exemple. C’est également le cas des malfaçons liées à la construction, qui mettent en jeu la responsabilité du propriétaire.

Par ailleurs, la souscription d’une assurance PNO ne remplace pas celle relative à l’habitation à consentir par le locataire. Il s’agit plutôt d’un complément dont le choix doit être fait de façon systématique.

Le budget à prévoir pour une assurance PNO

Comme toutes les formules d’assurance, celles concernant les propriétaires non occupants sont proposées à des tarifs variables. La fourchette est toutefois comprise entre 70 et 200 euros, et vous devrez vous en acquitter annuellement. Quels sont alors les paramètres qui font varier ce prix ? Il s’agit entre autres :

  • Des seuils de couverture ;
  • Des caractéristiques intrinsèques du logement.

Pour un bien immobilier locatif occupé, l’assurance est calculée en se basant sur des éléments tels que :

  • Le loyer ;
  • Le taux d’occupation annuel ;
  • La présence de mobilier dans l’appartement.

Quoi qu’il en soit, le coût d’une assurance PNO est assez accessible comme vous pouvez le constater. Il peut en plus être déduit des revenus issus du bien immobilier concerné, et des plus-values industrielles ou commerciales. Ces différentes mesures incitent donc les propriétaires à choisir une formule d’assurance PNO.

Quels sont les avantages liés à cette couverture ?


La souscription d’une assurance PNO répond à de nombreux besoins qu’ont les propriétaires de biens immobiliers. Plusieurs bailleurs ont pour préoccupation la protection de leur patrimoine, et la rentabilité locative qui s’en dégage. Les revenus sont en plus garantis par l’assurance habitation que choisit le locataire. Ainsi, les réparations peuvent facilement être prises en charge sans impacter les retours sur investissement qui se dégagent des logements concernés.

Plus loin, la souscription d’une assurance PNO est nécessaire quand le bien immobilier est inoccupé par un locataire. Cela entraine donc l’absence d’une assurance habitation, et tous les sinistres qui pourraient se produire engagent le propriétaire. Ce dernier peut ainsi se protéger contre tous ces risques en optant pour une garantie qui couvre les logements vacants. Dans certains cas, l’assurance PNO prend en charge les éléments qui ne sont pas compris dans l’assurance habitation souscrite par le locataire.

De plus, certains occupants ne disposent pas de ressources financières conséquentes pour s’offrir des assurances complètes. De telles carences peuvent être prises en compte par l’assurance PNO. Vous serez d’ailleurs ravi d’avoir fait le bon choix, si la compagnie d’assurance exonère votre hôte en cas de sinistre. Cela se produit notamment quand le locataire démontre que le dommage causé découle d’un événement qui n’est pas en rapport avec la location.  

A lire :   Comment réduire vos coûts d'assurance loyers impayés ?

Articles connexes

Zoom sur la résiliation contrat d’assurance habitation locataire

Constance Truchron

Résiliation assurance habitation suite à un décès

Anais Drèze

Franchise en assurance habitation : bien comprendre cette notion

Laissez un commentaire