Je trouve mon Immobilier !
Image default
Home » 7 conseils pratiques pour acheter un terrain constructible
Achat de terrain

7 conseils pratiques pour acheter un terrain constructible

Pour réaliser votre projet de construction, vous devez absolument vous procurer un terrain au préalable. Comment procéder pour réussir l’achat de son terrain constructible ? Découvrez dans cet article 7 pistes pour vous aider.

Être disponible pour des recherches

Il n’est pas si simple que ça de trouver un terrain constructible, en particulier dans certaines régions. C’est pourquoi il est indispensable d’y consacrer du temps. La première chose à faire si vous rêvez de trouver un bon terrain constructible, c’est de vous rendre aussi disponible que possible.

Dans la plupart des cas, vous ne trouverez pas ce qu’il y a de meilleur à la première visite. Il vous faudra donc prendre en considération chaque offre et visiter chaque terrain. Cela dit, l’idéal serait d’effectuer des visites uniquement pour les offres intéressantes. Cela vous permettra de gagner du temps et de réduire vos dépenses. Vous avez un projet immobilier en Nouvelle-Aquitaine ? Trouvez un terrain a vendre Charente maritime.

S’assurer que le terrain est constructible

Tous les terrains ne sont pas constructibles. Les vendeurs n’ont d’ailleurs aucune obligation de ne vendre que des terrains constructibles. Ils ont la possibilité de vendre des terrains adaptés à d’autres types de projets, notamment ceux de type agricole ou industriel. S’il arrive que vous achetiez le mauvais type de terrain, vous ne pourrez pas construire votre maison dans un tel environnement.

Afin de vous assurer que votre projet est réalisable sur un terrain, il est recommandé d’obtenir un certificat d’urbanisme auprès de la mairie de la commune. C’est une pièce simple et disponible pour toute personne qui s’intéresse à un terrain, qui renseigne sur l’état des équipements publics (voies et réseaux) existants ou prévus.

Vérifier la viabilisation effective du terrain


Une fois que vous vous êtes assuré que le terrain est constructible, vous devez vérifier son état de viabilisation. La parcelle est-elle raccordée aux réseaux publics d’électricité, d’eau, de télécom, etc. ? Si c’est le cas, c’est une excellente nouvelle ! Au cas contraire, vous devrez vous occuper vous-même de toutes les dépenses nécessaires pour la viabilisation. Cela peut généralement s’avérer très coûteux, sans compter que les travaux sont effectués sur plusieurs semaines.

Viabiliser soi-même n’est pas une opération impossible. Cependant, cela peut s’avérer trop coûteux et trop long. Si le prix du terrain est plus ou moins bas, vous pouvez vous-même le viabiliser, ou l’acquérir pour réaliser une plus-value à la revente lorsque le zonage changera. Par contre, si la parcelle en elle-même est déjà très chère, ce n’est pas la peine de se lancer dans des travaux de viabilisation.

A lire :   Comment connaître le propriétaire d'une parcelle cadastrale ?

Différencier « terrain isolé » et « terrain en lotissement »

Pour acheter un terrain constructible, il est fondamental de faire la différence entre terrain isolé et terrain en lotissement. Les terrains isolés encore appelés terrains en diffus sont contraints seulement par la règle d’urbanisme de la commune concernée. Puisque les terrains isolés offrent plus de liberté dans la construction, ils sont les plus adoptés.

Les terrains en lotissement en ce qui les concerne sont nécessairement constructibles. Ils sont bornés et viabilisés. Ils permettent donc d’éviter diverses formalités administratives nécessaires pour un terrain isolé. Toutefois, le prix d’un terrain en lotissement est beaucoup plus conséquent. Outre cela, il est aussi recommandé de lire le règlement de lotissement avant d’acheter sa parcelle.

Prévoir les frais annexes

Ne commettez surtout pas l’erreur de vous limiter uniquement au prix indiqué par le vendeur. La plupart du temps, l’achat d’un terrain est toujours assorti de différents frais annexes. Les plus importants d’entre eux sont notamment : les taxes locales, les frais du notaire et les frais d’études.

D’autres frais peuvent également être nécessaires selon la zone ou la région, et il est important de consulter un spécialiste comme un notaire, pour avoir une vue d’ensemble de son investissement avant de se lancer.

Attention aux règles d’urbanisme


Les règles d’urbanisme sont d’une importance capitale quand on désire construire sa propre maison. Une telle opération exige au préalable d’obtenir une autorisation par respect du règlement lié à l’urbanisme. Si par exemple vous achetez un terrain à pente, vous devrez absolument tenir compte des restrictions liées aux mouvements du sol.

Dans certaines communes, les règles d’urbanisme interdisent la construction de bâtiments au-delà d’une certaine hauteur. Vous devez absolument vous renseigner sur ces différentes règles avant l’achat de votre terrain.

Commander une étude du sol

La nature du sol va déterminer en grande partie la faisabilité de votre projet de construction. Si le sol est marécageux ou trop humide, vous serez dans l’obligation de faire des travaux de terrassement très coûteux. Dans certains cas, il peut même s’avérer impossible de construire comme vous le désirez. C’est pourquoi cette étude doit absolument être faite avant l’achat du terrain, surtout s’il s’agit d’un investissement important.

Articles connexes

Quel est le prix du terrain constructible par commune

Comment choisir le terrain idéal pour votre projet de construction ?

Nathan Caurdier

Comment connaître le propriétaire d’une parcelle de terrain

Constance Truchron

Laissez un commentaire