Je trouve mon Immobilier !
Image default
Home » Faire appel à un expert-comptable immobilier
Banque et financement

Faire appel à un expert-comptable immobilier

L’expert-comptable immobilier est un professionnel spécialisé dans la comptabilité et la fiscalité liées au secteur immobilier. Que vous soyez un professionnel de l’immobilier ou simplement curieux d’en savoir plus, voici un court guide d’initiation à ce domaine pour faire appel à un comptable spécialisé en immobilier.

expert comptable

Rôle de l’expert-comptable immobilier

L’expert-comptable immobilier a un rôle crucial dans la gestion comptable, fiscale et sociale des professionnels du secteur immobilier. Ses missions sont multiples et s’adaptent aux spécificités de ce secteur. Il propose un accompagnement de décisions financières, comptables, fiscales et juridiques. Détaillons chacune de ces missions :

La tenue de la comptabilité des opérations immobilières

Chaque transaction immobilière, qu’il s’agisse de l’achat d’un terrain, de la construction d’un immeuble ou de la vente d’un bien, a des implications comptables. L’expert-comptable immobilier veille à la correcte comptabilisation de ces opérations, en respectant les normes comptables en vigueur.

Cela inclut l’enregistrement des recettes et des dépenses, la valorisation des stocks (biens à vendre), la comptabilisation des amortissements ou encore le traitement des éventuelles provisions.

L’établissement des déclarations fiscales (TVA, IS, etc.)

Les activités immobilières sont soumises à différentes taxes et impôts, dont le traitement peut être complexe. L’expert-comptable immobilier prépare et soumet les déclarations fiscales pertinentes pour ses clients.

Cela peut inclure la TVA immobilière lors de la vente de biens, l’Impôt sur les Sociétés (IS) pour les entreprises ou encore d’autres taxes spécifiques au secteur, comme la taxe foncière.

Le conseil en matière d’optimisation fiscale

Avec la complexité et la fréquence des changements réglementaires, il est crucial pour les acteurs de l’immobilier de bénéficier de conseils éclairés pour minimiser leur charge fiscale.

L‘expert-comptable immobilier conseille ses clients sur les meilleures structures juridiques et fiscales à adopter (SCI, SARL, etc.), les dispositifs de défiscalisation disponibles (comme la loi Pinel) ou encore sur la meilleure manière de gérer leurs actifs immobiliers pour optimiser leur imposition.

A lire :   Caution SACCEF : comment cela fonctionne et pour quel montant ?

L’établissement des comptes annuels et des bilans

La présentation des comptes est une obligation légale pour beaucoup d’entités et donne une image fidèle de la situation financière de l’entreprise.

À la fin de chaque exercice comptable, l’expert-comptable immobilier prépare les comptes annuels (bilan, compte de résultat, annexe) qui reflètent la santé financière de l’entreprise. Ces documents sont essentiels pour les partenaires financiers, les actionnaires et les dirigeants.

La réalisation d’audits

Dans certains cas, une révision externe des comptes peut être nécessaire pour s’assurer de leur exactitude et de leur conformité.

L’expert-comptable immobilier peut être appelé à réaliser des audits comptables et financiers, que ce soit pour des besoins internes, réglementaires ou à la demande des partenaires financiers. Il va alors analyser en profondeur les comptes, les procédures et les contrôles en place pour s’assurer de la fiabilité de l’information financière produite.

rôle expert comptable

Les particularités comptables du secteur immobilier

Le secteur immobilier, par ses spécificités opérationnelles, présente des enjeux comptables uniques. Allons plus en détail sur ces particularités :

La comptabilisation des terrains et des immeubles

Les terrains et immeubles sont des actifs majeurs pour les acteurs immobiliers et leur comptabilisation correcte est essentielle pour refléter une image fidèle de la situation financière.

Terrains : Ils sont généralement comptabilisés en immobilisations corporelles ou en stocks, selon leur destination (usage propre de l’entreprise ou revente). Leur évaluation se fait souvent à leur coût d’acquisition.

Immeubles : Selon leur usage, ils peuvent être classés comme immobilisations (s’ils sont destinés à être utilisés de manière durable par l’entreprise) ou comme stocks (s’ils sont destinés à être vendus, comme dans le cas des promoteurs immobiliers). La comptabilisation peut inclure le coût d’acquisition, les frais de notaire, ainsi que les coûts de développement ou de construction.

La prise en compte des amortissements et des dépréciations

Pour refléter l’usure ou la perte de valeur des actifs au fil du temps, il est essentiel d’enregistrer les amortissements et dépréciations.

Amortissements : Certains actifs immobiliers, comme les bâtiments de bureaux ou les équipements, sont soumis à un amortissement linéaire basé sur une durée d’utilisation estimée. Par exemple, un bâtiment peut être amorti sur 30 ans.

Dépréciations : Si la valeur d’un actif immobilier (terrain, immeuble) chute en dessous de sa valeur comptable, une dépréciation est enregistrée pour refléter cette perte de valeur dans les comptes.

Le traitement comptable des opérations de construction, de promotion et de vente

Ces opérations déterminent le cœur de métier de nombreux professionnels de l’immobilier, et leur correcte comptabilisation est donc cruciale.

A lire :   C'est quoi la différence entre la caution et la garantie ?

Construction : Les coûts engagés durant la phase de construction sont capitalisés. Cela inclut les coûts directs de matériaux, main d’œuvre, ainsi que les frais indirects attribuables.

Promotion : Les promoteurs immobiliers enregistrent les biens immobiliers en construction comme des stocks. À la vente, le revenu est reconnu, et le coût associé du bien vendu est débité des stocks.

Vente : Lors de la vente d’un bien immobilier, le revenu est comptabilisé, ainsi que tous les coûts associés (frais de notaire, commissions d’agence, etc.).

La comptabilisation des loyers et des charges locatives

Pour les acteurs possédant des biens destinés à la location, la comptabilisation correcte des loyers est essentielle pour une bonne gestion financière.

Loyers : Ils sont généralement comptabilisés comme des revenus lors de leur encaissement ou à leur échéance, selon la méthode comptable adoptée.

Charges locatives : Elles représentent les dépenses engagées pour l’entretien et la gestion des biens loués. Elles peuvent être à la charge du propriétaire ou du locataire, selon les termes du bail. Il est essentiel de bien les enregistrer, que ce soit pour déduire les charges supportées par le propriétaire ou pour comptabiliser les remboursements de charges récupérables auprès des locataires.

atouts expert comptable

L’expertise fiscale de l’expert-comptable immobilier

L’expert-comptable immobilier doit maîtriser les différents régimes fiscaux liés à l’immobilier, tels que :

La TVA immobilière

La TVA immobilière est un domaine délicat du secteur immobilier. Sa complexité réside dans son application variable selon la nature des biens et des transactions. L’expert-comptable immobilier doit être en mesure de discerner ces nuances et d’appliquer correctement les taux de TVA pertinents, garantissant ainsi une gestion fiscale adéquate pour ses clients.

Les régimes d’imposition des plus-values immobilières

Avec la volatilité des marchés immobiliers, la réalisation de gains substantiels est une possibilité pour les investisseurs. L’expert-comptable immobilier doit donc avoir une solide connaissance des différents régimes fiscaux liés aux plus-values, permettant d’optimiser les déclarations et d’anticiper les coûts fiscaux potentiels.

Les dispositifs de défiscalisation

Les lois comme Pinel et Malraux sont des exemples parmi d’autres dispositifs offrant des opportunités d’allégement fiscal. Ces mesures incitatives, bien qu’attrayantes, nécessitent une application rigoureuse et détaillée.

L’expert-comptable immobilier joue un rôle crucial en conseillant ses clients sur la manière d’exploiter ces dispositifs, garantissant à la fois la conformité réglementaire et l’optimisation des avantages fiscaux.

La fiscalité des SCI (Société Civile Immobilière)

Les SCI présentent une structure unique pour la détention et la transmission de biens immobiliers. Elles viennent avec leur propre ensemble de règles fiscales.

A lire :   Peut-on faire prêt immobilier avec une pension d’invalidité

L’expert-comptable immobilier, avec sa compréhension approfondie de la fiscalité des SCI, guide ses clients à travers les subtilités de cette structure, assurant ainsi une gestion fiscale efficace et des décisions éclairées.

Choisir un expert-comptable immobilier : formations et compétences

Lorsqu’il s’agit de gérer les finances dans le secteur immobilier, il est essentiel de choisir un expert-comptable spécialisé pour bénéficier des meilleurs conseils et garantir la conformité fiscale et réglementaire.

Pour faire ce choix éclairé, voici quelques éléments clés à considérer concernant les formations et compétences d’un expert-comptable immobilier :

Formation académique

Diplôme d’expertise comptable : Tout expert-comptable doit avoir réussi l’examen national pour obtenir son diplôme d’expertise comptable. Ce diplôme valide les connaissances techniques nécessaires pour exercer la profession.

Formation spécialisée : Certains experts-comptables choisissent de suivre des formations spécialisées dans le domaine immobilier, qui abordent les spécificités comptables, fiscales et juridiques propres à ce secteur. Ces formations peuvent être dispensées par des écoles de commerce, des universités ou des institutions professionnelles.

Expérience dans le secteur immobilier

Avoir une expérience pertinente dans le secteur immobilier est un atout majeur. Cela signifie que l’expert-comptable a déjà géré des comptes, des transactions et des problèmes fiscaux spécifiques à l’immobilier. Cette expérience garantit une meilleure compréhension des enjeux et des défis propres à ce secteur.

Compétences techniques

Connaissance des normes comptables : Un expert-comptable immobilier doit être à jour avec les normes comptables en vigueur, en particulier celles qui s’appliquent spécifiquement au secteur immobilier.

Maîtrise fiscale : Il doit être bien informé des régimes fiscaux en constante évolution, que ce soit la TVA immobilière, la fiscalité des SCI ou les dispositifs de défiscalisation.

Compétences interpersonnelles

Communication : L’expert-comptable doit être capable de communiquer clairement ses conclusions, ses recommandations et ses conseils à ses clients, souvent en traduisant des concepts techniques en termes compréhensibles.

Éthique professionnelle : La confiance est fondamentale dans toute relation avec un expert-comptable. Le respect des normes éthiques et déontologiques de la profession est donc essentiel.

Mise à jour continue

Le secteur immobilier, tout comme le domaine fiscal et comptable, est en perpétuelle évolution. Un bon expert-comptable immobilier reconnaît l’importance de la formation continue pour rester informé des dernières évolutions, que ce soit par des séminaires, des ateliers ou des cours.

En somme, choisir un expert-comptable spécialisé dans l’immobilier nécessite de prendre en compte à la fois sa formation, ses compétences techniques et ses aptitudes interpersonnelles. Une combinaison de ces éléments garantira une collaboration fructueuse et éclairée.

Articles connexes

Comment savoir quelle banque propose le meilleur taux pour un crédit immobilier

Kassandra Poissaut

Choisir la garantie à première demande (GAPD) ou la caution bancaire ?

Kassandra Poissaut

Acheter sans apport quelle banque accepte les crédits immobiliers facilement

Constance Truchron

Laissez un commentaire