Je trouve mon Immobilier !
Image default
Home » 7 conseils pour aider un acheteur de maison à gagner plus dans une situation d’offres multiples
Conseil en immobilier

7 conseils pour aider un acheteur de maison à gagner plus dans une situation d’offres multiples

Le marché immobilier est HOT en ce moment, comme il l’est dans de nombreux marchés immobiliers à travers le pays !

Avec des niveaux d’inventaire de maisons significativement bas couplés à des taux d’intérêt historiquement bas, les maisons nouvellement inscrites sont vendues en quelques jours ou même quelques heures après avoir été inscrites ! Ces maisons nouvellement inscrites reçoivent souvent des offres de multiples achats, ce qui est une excellente nouvelle pour les vendeurs.

Avoir des offres multiples, en revanche, n’est pas une excellente nouvelle pour les acheteurs. Il est primordial pour un acheteur qui s’implique dans une situation d’offres multiples, qu’il ait un excellent agent immobilier qui le représente et qui a de l’expérience avec les situations d’offres multiples.

La perte d’une maison est souvent une excellente nouvelle pour les vendeurs.

La perte d’une maison peut être déchirante et frustrante pour un acheteur, alors, assurez-vous, lors de l’embauche du « bon » agent avec lequel travailler, de découvrir ce qu’ils font pour aider leurs clients à gagner dans des situations d’offres multiples !

Get Pre-Approved, Not Pre-Qualified

Première chose, il y a une différence majeure entre la pré-approbation et la pré-qualification ! Comprendre cette différence est extrêmement important.

Une pré-qualificationest le moment où un prêteur examine la situation financière globale d’un acheteur en fonction de ce que ce dernier lui dit. Dans la plupart des cas, il examine également les informations de crédit de l’acheteur pour s’assurer que son score de crédit est conforme aux directives actuelles en matière de prêts immobiliers. Le prêteur émettra ensuite une lettre de « préqualification », sous réserve de la vérification des informations que vous fournirez lorsque vous ferez votre demande de prêt immobilier. Malheureusement, il arrive qu’une lettre de préqualification soit délivrée à un acheteur potentiel sans vérifier les informations fournies par cet acheteur. Il est possible qu’en cours de route, ils soient refusés une fois que les informations qu’ils ont fournies sont vérifiées.

Une pré-approbation est généralement un peu plus impliquée, mais est beaucoup plus souhaitable lorsque vient le temps de négocier sur une maison. Obtenir une pré-approbation comprend un prêteur tirant un rapport de crédit de données de faits (tri-fusion), collectant des talons de paie, des relevés bancaires, des W-2, etc. et confirmant réellement les statuts d’emploi (appelé VOE ou « vérification d’emploi »). La plupart des pré-approbations sont aussi bonnes qu’un engagement crédit et ne sont généralement soumises qu’à une évaluation bancaire effectuée sur la propriété en question.

Dans une situation d’offres multiples, être pré-approuvé est extrêmement important et souvent, cela a un impact énorme sur l’offre avec laquelle un vendeur peut choisir de travailler.

Explorer différents types de financement

Il existe de nombreux types d’options crédits disponibles pour un acheteur de maison et chacune est unique à sa manière. Le type de financement qu’un acheteur potentiel va obtenir peut avoir un impact sur la décision d’un vendeur dans une situation d’offres multiples. Par exemple, traditionnellement, les directives relatives aux prêts FHA (Federal Housing Authority) et VA sont plus strictes qu’un programme de prêt conventionnel. Cela peut inclure de nombreuses lignes directrices, telles que, les ratios de la dette par rapport au revenu, le montant de l’acompte ou le montant qu’un acheteur peut recevoir en concessions du vendeur.

En outre, les évaluateurs FHA et VA vont traditionnellement situer plus de réparations qu’un évaluateur de prêt conventionnel en raison des directives plus strictes du programme. Si un acheteur qui est approuvé pour un prêt immobilier FHA ou VA, peut être approuvé pour un programme de prêt conventionnel, cela peut être très utile dans une situation d’offres multiples. Cela donne à l’acheteur la possibilité de choisir le type de financement qu’il obtiendrait, si le vendeur accepte son offre.

Avoir moins d’imprévus

Un acheteur a la possibilité de rendre une offre d’achat conditionnelle à plusieurs éléments différents, certains plus courants que d’autres ! Dans une situation d’offres multiples, renoncer ou ne pas inclure autant d’éventualités, peut rendre une offre plus désirable que la suivante. Bien qu’il ne soit pas recommandé, dans la plupart des cas, de renoncer à la possibilité d’effectuer une inspection de la maison, renoncer à une inspection de la maison est très attrayant pour un vendeur.

Il est possible de renoncer à une inspection de la maison.

L’objectif d’une inspection de maison est de s’assurer que l’état actuel d’une maison est sans danger pour l’acheteur. Il est extrêmement commandé qu’un inspecteur de maison trouve des problèmes de sécurité dans une maison qui peuvent coûter au vendeur des centaines, voire des milliers d’euros en réparations. En renonçant à l’inspection de la maison, le vendeur est maintenant « tiré d’affaire » pour toute réparation qui serait demandée après une inspection de sa maison. Dans la plupart des cas, les vendeurs peuvent même ne pas être conscients des problèmes de sécurité au sein de leur maison.

aider acheteur maison

Travailler avec les vendeurs

Comprendre quels sont les plans des vendeurs est important dans une situation d’offres multiples. Un grand agent immobilier devrait d’abord découvrir, soit auprès du vendeur directement, soit auprès de l’agent immobilier des vendeurs, quels sont les plans des vendeurs. Une fois cette information obtenue, l’offre d’achat peut être structurée de manière à être plus attrayante pour le vendeur. Veut-il une conclusion rapide ? A-t-il besoin d’un certain temps pour conserver la possession et relouer ? Ce sont toutes des choses qui sont importantes et évaluées lorsqu’un vendeur examine plusieurs offres.

Faire un dépôt important

L’acheteur qui achète une maison doit fournir avec une offre d’achat acceptée un dépôt, appelé dépôt d’arrhes ou dépôt de bonne foi. Le montant de ce dépôt est variable. Dans une situation d’offres multiples, plus le dépôt est important, plus il peut indiquer au vendeur l’intention sérieuse de l’acheteur d’acheter sa maison.

Faire un acompte important

Mettre un grand pourcentage d’acompte vers une maison peut créer un avantage pour un acheteur dans une situation d’offres multiples. Cela montre au vendeur que l’acheteur a été discipliné pour épargner une grosse somme d’argent à mettre dans une maison, ce qui peut indiquer la force de cet acheteur. Un acompte plus important peut également aider les choses à avancer plus rapidement chez le prêteur de l’acheteur et augmenter la probabilité qu’un engagement crédit soit délivré.

Faire une offre solide

Dans une situation d’offres multiples, ne faites pas d’offre basse ! Il est déchirant et frustrant pour un acheteur de perdre une maison, mais espérer gagner dans une situation d’offres multiples en faisant une offre basse est stupide. Si un acheteur est amoureux d’une maison et qu’il y a plusieurs offres, il doit savoir qu’il n’aura qu’une seule et unique chance d’obtenir cette maison. Un vendeur est susceptible d’examiner toutes les offres et soit d’en accepter une, soit d’en choisir une pour « travailler avec ».

Les acheteurs qui ont des offres multiples ont besoin d’être informés.

Les acheteurs qui ont besoin de contributions du vendeur (alias concessions du vendeur) doivent être conscients qu’il s’agit d’une rue « à double sens ». Un acheteur qui a besoin de 5 000 euros de contributions du vendeur ne doit pas s’attendre à offrir 5 000 euros de moins que le prix d’inscription (en supposant que le prix soit bon) et à obtenir également la contribution du vendeur, surtout dans une situation d’offres multiples ! Si un acheteur a absolument besoin de contributions du vendeur, il devrait envisager de faire une offre supérieure au prix demandé, mais en gardant à l’esprit que la maison doit encore être évaluée pour le prix d’achat.

Une offre de 10 000 euros au-dessus du prix demandé avec 10 000 euros de contributions du vendeur est un plus grand risque pour un vendeur, en ce qui concerne l’évaluation de la maison, qu’une offre au prix demandé sans contributions du vendeur.

Ces 7 conseils peuvent être utiles dans une situation d’offres multiples.

Ces 7 conseils peuvent tous avoir un impact sur le fait qu’un acheteur voit son offre acceptée lorsqu’il y a plusieurs offres. Il est inévitable que dans une situation d’offres multiples, il y aura au moins un perdant. Le conseil le plus important, qui ne figure pas dans la liste ci-dessus, est que l’acheteur dispose d’un excellent agent immobilier qui travaille en son nom. Ils devraient savoir quelles sont les choses à faire dans des situations spécifiques pour faire passer les « meilleurs intérêts de leurs clients en premier ».

Quels autres conseils recommanderiez-vous pour aider un acheteur immobilier à gagner dans une situation d’offres multiples ? 

Articles connexes

3 conseils pour vendre votre maison durant l’automne

Kassandra Poissaut

6 responsabilités des propriétaires qu’ils pourraient négliger

Kassandra Poissaut

Comment faire une proposition d’achat immobilier ?

Kassandra Poissaut

Laissez un commentaire